Archives par étiquette : travaux

Le mois de Septembre au Potager Citadin

Septembre, la fin de l’été….ou presque

Le mois de septembre est plus beau que le mois d’août, les journées ensoleillées s’enchainent:-)
Le sol du jardin manque d’eau, un paradoxe quand on pense à toutes les averses de l’été. On arrose donc avec nos réserves. Les limaces sont nombreuses, elles dévorent tout : les courgettes, les tomates, les plants de salade… Le matin, je les ramasse et les donne à mes poulettes. En parlant de poulette, ma poulette cheftaine, la marron est morte. Il me reste deux poules. Il faut que je trouve un marché aux volailles en région parisienne…avis à la population, je n’ai rien trouvé sur internet, si vous en connaissez…
Les semis :
je plante des radis, des radis noirs et des épinards.

Le repiquage:
Je repique les chicorées.

Les tomates :
La pluie du mois d’août a dévasté les plants de tomates extérieurs, je retire donc les pieds malades pour que rien n’entre dans le sol. Heureusement que nous avons installé cette année la serre, cela me permet d’avoir une récolte continue depuis juillet.

Les récoltes :
Les haricots beurre, les haricots rames, les salades, les radis noirs, la poirée, les cornichons, les tomates sous serre, les citrouilles.

La vigne:
La vigne est très chargée et malgré le mauvais temps de l’été, il n’y a pas trop de grappes abimées. J’ai commencé les gelées:-)

Les buttes…
Je suis très satisfaite des buttes, les premiers comparatifs montrent que les résultats sont bien meilleurs que sur les parcelles traditionnelles. Sachant que je n’ai pas encore utilisé de brf, l’année prochaine devra être encore plus positive. J’attends la pluie pour établir ma 3ème butte, le sol est trop dur en ce moment, il est fissuré par le manque de pluie. Cela me permettra d’effectuer plus facilement mes rotations.
Le sol s’enrichit sur mes buttes, le travail est moins contraignant, je vais donc continuer sur cette voie. J’ai commencé à découper des branches de noisetier, de seringat au sécateur, n’ayant pas de broyeur.
Il faut également que je mette au point un système de bâchage sur les buttes pour faire durer les récoltes.

A bientôt pour la suite de mes aventures…

Les Travaux et les Récoltes d’Août du potager citadin

L’été 2014 est pluvieux, je n’ai jamais eu si peu besoin d’arroser. La saison avance, et il faut déjà penser à placer les cultures d’hiver. La permaculture donne de bons résultats tant au niveau quantitatif tant au niveau de la facilité d’entretien. Je songe de plus en plus à mettre une troisième butte. La serre m’apporte les tomates, car dans le jardin, le manque de soleil et les nombreuses averses mènent à mal les plants. La vigne est belle, pourvu que cela dure…

L’entraide:
Un petit paragraphe concernant mon voisin jardinier également. Son jardin est enrichi grâce au fumier de son pigeonnier et les résultats sont spectaculaires. Nous avons déjà planté à l’identique avec des résultats complètement différents. Son terrain est enrichi, il travaille sa terre de manière traditionnelle depuis plus de 20 ans. Tout cela pour préciser, qu’entre jardiniers, il existe une entraide, on bavarde, on donne, on commente nos récoltes et mes expériences nous donnent beaucoup de sujets de conversations.

Choux, poireaux, salades,tomates.. Août 2014

Choux, poireaux, salades,tomates.. Août 2014

Les semis :
Je remplace toutes les places vacantes laissées par les pommes de terre et les haricots par des semis de salades : chicorée, laitue rouge et mâche. J’ai ajouté des semis de radis noirs et en plus un rang de fenouil et de navets. Et enfin de la phacélie pour ne pas laisser la terre à nu.

Le repiquage :
Les plants de poireaux présents sur la butte sont en cours de repiquage.

Les récoltes :
Les oignons rouges et les ails roses ont été ramassés. Les écarts sur les oignons rouges entre la parcelle traditionnelle et la butte est hallucinante. L’ail a été atteint de rouille, la récolte est médiocre.

Ecart sur oignons rouges entre parcelle traditionnelle et culture sur butte, août 2014

Ecart sur oignons rouges entre parcelle traditionnelle et culture sur butte, août 2014

Les tomates sont récoltées tous les jours. Les courgettes et les pâtissons ainsi que les cornichons continuent à donner.
Les salades ont monté, elles font le bonheur des poules.

Les arbres fruitiers :
La saison des mûres est finie.
Pour les pommes et les poires, je vais avoir une très mauvaise récolte, à cause de la carpocapse. Cf article des trous dans les pommes et poires.

Les fleurs :
Les glaïeuls ont fané très vite par les pluies incessantes. Les fleurs des rosiers aussi ont du mal à résister à ce temps froid et pluvieux.

Les poules :
Eh oui, les poules aussi sont fatiguées. Elles ont 1an et demi, et n’ont pas cessé de pondre quotidiennement cet hiver, elles pondent tous les 2 à 3 jours à présent.
Je vais chercher en septembre deux nouvelles compagnes.

Juillet au Jardin, les travaux et récolte

  • Evénements majeurs:

La grêle de début juin a eu des impacts (anthracnose)sur les pommes de terre, les courgettes formées noircissent, les petits pois et les fèves n’ont pas produit énormément.
Le temps oscille entre des journées très chaudes et de fortes pluies. Les nuits et les journées sont froides pour un mois de juillet.

Haricots rames en tipi au milieu de pommes de terre paillées, juillet 2014

Haricots rames en tipi au milieu de pommes de terre paillées, juillet 2014

 

J’ai planté en juin sous forme de tipi au milieu de mes pommes de terre paillées des haricots en grain que j’avais gardé. Pourquoi un tipi? Parce que je pensais qu’il s’agissait d’haricots rames de Venise, et parce que dans un potager urbain, on manque de place pour faire de jolis rangs espacés. Les pommes de terre et les haricots s’apprécient réciproquement, d’où cette association. Il s’agit bien de haricots rames 🙂

 

  • Les légumes:

Que faire après les petits pois et les fèves?
Il reste du temps pour planter au jardin, mais pour cela, il faut respecter la rotation des cultures pour profiter des bienfaits laissés par les cultures précédentes. J’ai coupé les petits pois à la racine, mis les fanes sur les buttes en paillage, desherbé. Je coupe les petits pois à la racine afin que leur système racinaire continue à dégager de l’azote. La terre est meuble, un coup de griffe suffit.

Mon choix cette année s’est porté sur la chicorée et le radis noir.

Que faire après les pommes de terre?
La récolte a été avancée, j’ai donc encore le temps de planter des haricots avant la baisse des températures.La terre, une fois désherbée, a juste besoin d’un coup de griffe, je casse les mottes surtout.
Je plante des haricots beurre.

Repiquage:
Je repique de la salade un peu partout, entre les fraisiers.., dès que je trouve un espace et j’en donne aussi.

Désherbage :

Eh oui, entre deux éclaircies, il faut retirer ces adventices qui prennent la place des cultures.

1ère butte en juillet, oignons...

1ère butte en juillet, oignons…

2ème butte en juillet, fèves, pommes de terre, ....

2ème butte en juillet, fèves, pommes de terre, ….

  • Les petits fruits:

 La récolte des fraises, framboises, groseilles et cassis est finie, celle des mûres va commencer.

  • Les fleurs:

Les rosiers sont en fleur. Des oeillets du poète, des centaurées dans mes jardinières, peut-être du lin.
La phacélie amène des abeilles et bourdons dans mon jardin.
J’ai fait des boutures de lavande.
Les oeillets d’Inde sont en fleurs.

  • Récolte:

Début juillet, nous avons eu nos deux premières tomates : des noires de Crimée sous serre. Les tomates cerise sont aussi présentes, elles sont sucrées, leur peau est fine.

Les courgettes et les patissons sont là aussi, les ratatouilles commencent. Les oignons rouges sur la butte sont très beaux.

Oignon rouge sur butte, juillet 2014

Oignon rouge sur butte, juillet 2014

Nous avons commencé la récolte des pommes de terre dès début juillet, ce sont des Sirtema. Les oignons également selon nos besoins.
Les fèves et les petits pois sont finis fin juin.
Les salades sont consommées régulièrement.
Je commence à mettre des cornichons en bocaux.

Les Travaux dans mon Jardin de ville en Juin

Après la grêle du weekend de Pentecôte, des travaux supplémentaires s’ajoutent.

Sol battu par la pluie et fissuré par le soleil, juin 2014

Sol battu par la pluie et fissuré par le soleil, juin 2014

Comme dit dans mon article sur les dégâts de la pluie et de la grêle, les feuilles ont été trouées par la grêle, les petits fruits sont tombés, la terre a été battue par l’eau, elle forme une croute qui avec l’effet de la chaleur va être difficile à casser. Les tomates et les pommes de terre ont le mildiou. Mon voisin a perdu tous ces pieds de tomates.
Bref, il y a du boulot pour remettre d’aplomb le jardin.

Le désherbage :
C’est une activité très prenante, car les mauvaises herbes se plaisent très bien dans le sol. Elles sont adaptées et sont même de très bons indicateurs pour révéler la nature du sol.
Il faut donc biner, sarcler, faire attention de ne pas arracher nos cultures en même temps. Eh oui, ça arrive, même en faisant attention d’arracher par exemple, la jeune pousse d’haricot recouverte de mauvaises herbes. Grrrrr.
Pour les mauvaises herbes, le travail est manuel, fatigant, mais au moins pendant ce temps là, on ne cogite pas, les choses sont simples.

Le repiquage :
Je continue à repiquer des salades et des choux, dès que j’ai de l’espace qui se libère par la cueillette.

J’ai aussi planté des haricots, des graines que j’avais conservé de l’année dernière. Et vive les semences libres. Comme je n’avais plus de place, j’ai planté 5 poquets au milieu des pommes de terre, j’ai fait une sorte de tipi avec les rames car je crois que ce sont des haricots rames de Venise. On verra bien:-)
L’état d’avancement des cultures :
Les tomates sous la serre sont hautes et les tomates sont bien formées. Je secoue légèrement les pieds pour la pollinisation. Voir article sur les tomates 🙂

Fève attaquée par les pucerons, juin 2014

Fève attaquée par les pucerons, juin 2014

Les fèves ont subi cette année une grosse attaque des pucerons. J’ai pulvérisé dessus du purin d’ortie. Bon, j’ai juste oublié de diluer, je m’en suis rendue compte après pulvérisation, grrr, j’ai donc arrosé par dessus pour essayer de limiter les dégâts. Donc, il n’y a plus de pucerons, quelques feuilles cramées par le purin, mais les fèves font de nouvelles feuilles, une seconde vie.
J’éclaircis les carottes et les poireaux.
Les haricots poussent enfin.

Fleur et légume formé de courgettes de Nice, juin 2014

Fleur et légume formé de courgettes de Nice, juin 2014

Les courgettes sont formées et les cornichons plantés fin mai sont sortis.
Je ramasse toujours des limaces le matin, destination le poulailler.

Comment trouver des orties pour faire du purin ?
J’ai été obligé d’acheter du purin en grains. J’ai demandé au vendeur sil vendait des graines d’ortie, il m’a évidemment répondu non, bon je me doutais de la réponse. En région parisienne, il n’y a pas trop de fossé avec des orties mais plutôt des trottoirs, mais je ne désespère pas, je vais bien en trouver avant qu’elles ne soient détruites par les herbicides. Est ce que cela existe un vendeur de graines d’ortie? Le comble quand je me rappelle toutes les piqures que j’ai eu môme.

Les engrais verts :
Je découpe la moutarde blanche sur les buttes que je dépose dessus, cela se décompose et en même temps, fait un paillage.
La phacélie est en fleur, les abeilles sont là.

Phacélie en fleur, juin 2014

Phacélie en fleur, juin 2014

Le mildiou:
On a retiré les feuilles et les tiges atteintes et on a pulvérisé de la bouillie bordelaise.
On recommencera la pulvérisation tous les 10 jours.

La récolte:
Fraises, framboises, groseilles, cassis pour les fruits.
Fèves,petits pois et salade pour les légumes.

Le petit plus du mois :
On a installé un récupérateur d’eau 🙂 à la maison.