Archives par étiquette : pomme de terre

Activité en avril au jardin

Le mois d’avril était très chaud, comme l’année dernière, le sol est déjà dur à travailler sur les parcelles traditionnelles contrairement aux parcelles de permaculture où la terre est légère.

  • la pyrale du buis : mauvaise surprise, le buis en 3 jours est devenu un arbuste desseché envahi d’oeufs, de larves et de chenilles qui l’ont dévoré. Il s’agit de la pyrale du buis, un dévastateur venu de Chine. Je suis allée dans une grande marque de jardinerie pour me trouver un produit bio pour ne pas dévaster la faune avec un insecticide. Je me retrouve avec plusieurs personnes et la vendeuse qui nous explique qu’elle a vendu la veille plus de 250 boites de ce produit. La région parisienne est envahie et ce produit qui ne tue que les chenilles doit être mis toutes les semaines pour tuer les nouvelles chenilles qui éclosent. Le traitement utilisé est à base de bacillus  thuringiensis qui est ingéré par les chenilles. Je secoue aussi l’arbre pour faire tomber un maximum de chenilles. Bref, j’ai l’impression que le buis n’a aucune chance face à ces dévoreuses.
Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

  • les récoltes : des poireaux et la poirée.
  • les travaux : les pommes de terre sont plantées. Après le test de l’année dernière, j’ai opté pour une plantation en surface, recouvert de cartons et de paille. Faute de temps, je n’ai pas encore planté les carottes, les poireaux et radis…
  • Les semis : les pieds de tomates sont très beaux. J’ai réalisé des semis de courgettes, de citrouilles, de poivrons, d’aubergines, de cornichons, de  concombres et de potirons.
  • les arbres fruitiers sont en fleurs, les fruits se forment, j’ai déjà tué des vers qui mangeaient les feuilles, les fourmis et les pucerons sont aussi à l’attaque.
  • les poulettes : l’une des poules avait une sorte de gale au pied qui avait gonflé et blanchi. Je l’ai isolé et lui ai appliqué pendant une bonne semaine un traitement à partir d’huiles qui a très bien fonctionné.

 

L’activité du mois de février au Potager Citadin

J’ai hâte que le printemps soit là, le mois de février c’est le mois de l’impatience, le go- nogo au jardin. Commencer trop tôt entraîne souvent des pertes. J’ai donc attendu fin février que les grosses gelées soient passées.

D’ abord les achats de graines et de plants. Cette année deux variétés de pommes de terre que je connais bien la charlotte et la chérie ont rejoint mon sous sol.

Les plantations ont commencé pour l’ail rose. Une butte les portera et les autres rejoignent l’ancien emplacement de mes fraisiers.

J’ai également commencé mes semis de salade et de tomates. Un peu trop  tôt,  les graines ont du mal à lever, même au chaud.

Les fleurs apparaissent : crocus, primevère. Les hellébores sont toujours présentes depuis octobre.

Le stock de pommes de terre et de carottes est fini. Il reste des poireaux, de la mâche, quelques choux et  évidemment de l’ail et des oignons.

 

voilà, c’est le commencement du nouvelle année potagère.

 

Juillet au Jardin, les travaux et récolte

  • Evénements majeurs:

La grêle de début juin a eu des impacts (anthracnose)sur les pommes de terre, les courgettes formées noircissent, les petits pois et les fèves n’ont pas produit énormément.
Le temps oscille entre des journées très chaudes et de fortes pluies. Les nuits et les journées sont froides pour un mois de juillet.

Haricots rames en tipi au milieu de pommes de terre paillées, juillet 2014

Haricots rames en tipi au milieu de pommes de terre paillées, juillet 2014

 

J’ai planté en juin sous forme de tipi au milieu de mes pommes de terre paillées des haricots en grain que j’avais gardé. Pourquoi un tipi? Parce que je pensais qu’il s’agissait d’haricots rames de Venise, et parce que dans un potager urbain, on manque de place pour faire de jolis rangs espacés. Les pommes de terre et les haricots s’apprécient réciproquement, d’où cette association. Il s’agit bien de haricots rames 🙂

 

  • Les légumes:

Que faire après les petits pois et les fèves?
Il reste du temps pour planter au jardin, mais pour cela, il faut respecter la rotation des cultures pour profiter des bienfaits laissés par les cultures précédentes. J’ai coupé les petits pois à la racine, mis les fanes sur les buttes en paillage, desherbé. Je coupe les petits pois à la racine afin que leur système racinaire continue à dégager de l’azote. La terre est meuble, un coup de griffe suffit.

Mon choix cette année s’est porté sur la chicorée et le radis noir.

Que faire après les pommes de terre?
La récolte a été avancée, j’ai donc encore le temps de planter des haricots avant la baisse des températures.La terre, une fois désherbée, a juste besoin d’un coup de griffe, je casse les mottes surtout.
Je plante des haricots beurre.

Repiquage:
Je repique de la salade un peu partout, entre les fraisiers.., dès que je trouve un espace et j’en donne aussi.

Désherbage :

Eh oui, entre deux éclaircies, il faut retirer ces adventices qui prennent la place des cultures.

1ère butte en juillet, oignons...

1ère butte en juillet, oignons…

2ème butte en juillet, fèves, pommes de terre, ....

2ème butte en juillet, fèves, pommes de terre, ….

  • Les petits fruits:

 La récolte des fraises, framboises, groseilles et cassis est finie, celle des mûres va commencer.

  • Les fleurs:

Les rosiers sont en fleur. Des oeillets du poète, des centaurées dans mes jardinières, peut-être du lin.
La phacélie amène des abeilles et bourdons dans mon jardin.
J’ai fait des boutures de lavande.
Les oeillets d’Inde sont en fleurs.

  • Récolte:

Début juillet, nous avons eu nos deux premières tomates : des noires de Crimée sous serre. Les tomates cerise sont aussi présentes, elles sont sucrées, leur peau est fine.

Les courgettes et les patissons sont là aussi, les ratatouilles commencent. Les oignons rouges sur la butte sont très beaux.

Oignon rouge sur butte, juillet 2014

Oignon rouge sur butte, juillet 2014

Nous avons commencé la récolte des pommes de terre dès début juillet, ce sont des Sirtema. Les oignons également selon nos besoins.
Les fèves et les petits pois sont finis fin juin.
Les salades sont consommées régulièrement.
Je commence à mettre des cornichons en bocaux.

Elles sont là, les pommes de terre nouvelles du Jardin

Pommes de terre nouvelles, variété Sirtema, juin 2014

Pommes de terre nouvelles, variété Sirtema, juin 2014

Ce matin, j’ai retiré un pied, toujours cette curiosité pour savoir si cette année sera bonne, beaucoup d’inquiétudes notamment avec le mildiou qui sévit depuis début juin. Le test est concluant, elles ne sont pas abimées. Ce sont des Sirtema. Satisfaction, dixit les Rolling Stones.