Archives par étiquette : Poireau

Septembre au potager…et vive l’autonomie alimentaire

L’automne est là, les matinées sont froides et les après midis ensoleillés. Presque l’été indien s’il n’y avait pas ces grosses journées de pluie.

Au potager, la serre permet de récolter des tomates plus longtemps. Les écarts de température sont moindres, elle conserve plus longtemps la chaleur accumulée. Il reste encore à cueillir des choux, des courges.Les salades d’hiver sont déjà là, quel régal, cette touche d’amertume. Les citrouilles et potirons continuent leurs croissances.

Cette année, j’ai une abondance de pommes et de raisins. Quel plaisir gustatif! Les raisins sont plus petits que ceux du commerce mais ils ont tellement de goût 🙂 . Aucune poire cette année,encore des ravages de la carpocapse et mes arbres avaient peu de fruits.

Poireaux et carottes continuent de pousser, les carottes sont plus petites cette année, un effet de la sécheresse.

Je n’ai pas pu cette année être disponible au printemps, j’ai donc moins planté. J’espère pouvoir dégager plus de temps l’année prochaine, car récolter à même son jardin est avant tout un geste pour notre santé, on suit de bout en bout le processus naturel de la croissance de la plante, on connait la provenance, le savoir faire qui a été mis en oeuvre. Produire ses légumes amène l’autonomie alimentaire, un savoir faire qui tombe aux oubliettes, cela devient un acte de résistance écologique, une manière de reprendre la main sur un domaine de compétence qui nous échappe de plus en plus. Pourtant, cette compétence n’est pas difficile à acquérir, elle n’est faite que de bon sens et d’observation. Elle ne demande pas tant de temps que cela, et elle procure tant de plaisir…A bientôt

Activité en avril au jardin

Le mois d’avril était très chaud, comme l’année dernière, le sol est déjà dur à travailler sur les parcelles traditionnelles contrairement aux parcelles de permaculture où la terre est légère.

  • la pyrale du buis : mauvaise surprise, le buis en 3 jours est devenu un arbuste desseché envahi d’oeufs, de larves et de chenilles qui l’ont dévoré. Il s’agit de la pyrale du buis, un dévastateur venu de Chine. Je suis allée dans une grande marque de jardinerie pour me trouver un produit bio pour ne pas dévaster la faune avec un insecticide. Je me retrouve avec plusieurs personnes et la vendeuse qui nous explique qu’elle a vendu la veille plus de 250 boites de ce produit. La région parisienne est envahie et ce produit qui ne tue que les chenilles doit être mis toutes les semaines pour tuer les nouvelles chenilles qui éclosent. Le traitement utilisé est à base de bacillus  thuringiensis qui est ingéré par les chenilles. Je secoue aussi l’arbre pour faire tomber un maximum de chenilles. Bref, j’ai l’impression que le buis n’a aucune chance face à ces dévoreuses.
Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

  • les récoltes : des poireaux et la poirée.
  • les travaux : les pommes de terre sont plantées. Après le test de l’année dernière, j’ai opté pour une plantation en surface, recouvert de cartons et de paille. Faute de temps, je n’ai pas encore planté les carottes, les poireaux et radis…
  • Les semis : les pieds de tomates sont très beaux. J’ai réalisé des semis de courgettes, de citrouilles, de poivrons, d’aubergines, de cornichons, de  concombres et de potirons.
  • les arbres fruitiers sont en fleurs, les fruits se forment, j’ai déjà tué des vers qui mangeaient les feuilles, les fourmis et les pucerons sont aussi à l’attaque.
  • les poulettes : l’une des poules avait une sorte de gale au pied qui avait gonflé et blanchi. Je l’ai isolé et lui ai appliqué pendant une bonne semaine un traitement à partir d’huiles qui a très bien fonctionné.

 

Que s’est-il passé ce mois de mars au potager?

Travaux en mars

Et c’est reparti, la saison commence, que de plaisir en perspective, d’attente, de surprise et de déception aussi.

Plantation :
La 3ème butte est inaugurée avec des plants de choux cabus et des salades. Au début de chaque butte, j’ai ajouté des pieds de fraisiers cirafine.

L’ail et l’oignon rouge sont sur la 1ère butte, les choux ne les appréciant pas du tout.
J’ai planté un rang de fèves et deux de petits pois. J’en ai également placé sur la 3ème butte.

Semis:
Les semis au chaud ont commencé : salades et tomates marmande.

Mars 2015, semis tomates marmande

Mars 2015, semis tomates marmande

Mars 2015, semis salade

Mars 2015, semis salade

Division :
J’ai divisé en automne mon pied de rhubarbe qui était envahi par les punaises. Le second pied repart

Serre :
La serre est désherbée et une bonne couche de fumier de poule a enrichi le sol. On y arrose le sol avec l’eau de pluie récupérée, la terre est très sèche déjà en mars.

Récoltes :
On ramasse les derniers poireaux, la mâche, cela fait de la place 🙂

Fleurs :
Magnifique le printemps, les fleurs sont là : primevères, perce-neige, jonquilles, jacinthes, bergénia, anémones..

 

 

Les Travaux et les Récoltes d’Août du potager citadin

L’été 2014 est pluvieux, je n’ai jamais eu si peu besoin d’arroser. La saison avance, et il faut déjà penser à placer les cultures d’hiver. La permaculture donne de bons résultats tant au niveau quantitatif tant au niveau de la facilité d’entretien. Je songe de plus en plus à mettre une troisième butte. La serre m’apporte les tomates, car dans le jardin, le manque de soleil et les nombreuses averses mènent à mal les plants. La vigne est belle, pourvu que cela dure…

L’entraide:
Un petit paragraphe concernant mon voisin jardinier également. Son jardin est enrichi grâce au fumier de son pigeonnier et les résultats sont spectaculaires. Nous avons déjà planté à l’identique avec des résultats complètement différents. Son terrain est enrichi, il travaille sa terre de manière traditionnelle depuis plus de 20 ans. Tout cela pour préciser, qu’entre jardiniers, il existe une entraide, on bavarde, on donne, on commente nos récoltes et mes expériences nous donnent beaucoup de sujets de conversations.

Choux, poireaux, salades,tomates.. Août 2014

Choux, poireaux, salades,tomates.. Août 2014

Les semis :
Je remplace toutes les places vacantes laissées par les pommes de terre et les haricots par des semis de salades : chicorée, laitue rouge et mâche. J’ai ajouté des semis de radis noirs et en plus un rang de fenouil et de navets. Et enfin de la phacélie pour ne pas laisser la terre à nu.

Le repiquage :
Les plants de poireaux présents sur la butte sont en cours de repiquage.

Les récoltes :
Les oignons rouges et les ails roses ont été ramassés. Les écarts sur les oignons rouges entre la parcelle traditionnelle et la butte est hallucinante. L’ail a été atteint de rouille, la récolte est médiocre.

Ecart sur oignons rouges entre parcelle traditionnelle et culture sur butte, août 2014

Ecart sur oignons rouges entre parcelle traditionnelle et culture sur butte, août 2014

Les tomates sont récoltées tous les jours. Les courgettes et les pâtissons ainsi que les cornichons continuent à donner.
Les salades ont monté, elles font le bonheur des poules.

Les arbres fruitiers :
La saison des mûres est finie.
Pour les pommes et les poires, je vais avoir une très mauvaise récolte, à cause de la carpocapse. Cf article des trous dans les pommes et poires.

Les fleurs :
Les glaïeuls ont fané très vite par les pluies incessantes. Les fleurs des rosiers aussi ont du mal à résister à ce temps froid et pluvieux.

Les poules :
Eh oui, les poules aussi sont fatiguées. Elles ont 1an et demi, et n’ont pas cessé de pondre quotidiennement cet hiver, elles pondent tous les 2 à 3 jours à présent.
Je vais chercher en septembre deux nouvelles compagnes.