Archives par étiquette : permaculture

Encore un hiver doux, doit-on s’inquiéter pour nos jardins?

Cela fait 3 années que nous n’avons pas vu de neige en Ile de France. Les températures sont douces et nous n’avons toujours pas eu de gelées matinales. Les autres régions et les autres pays constatent des événements similaires .Il semble de plus en plus certain que ce type de dérèglement climatique va devenir notre norme. Mais quelles en seront les conséquences ?

En allant voir mon maraîcher, je m’étonnais de voir en décembre autant de légumes variés. Il avait même des fraises. Mon jardin commence à fleurir en plein mois de décembre. Je constate aussi que mes légumes d’hiver sont envahies de limaces comme aux beaux jours. Mes cultures sont en avance, le sol est lessivé par les pluies abondantes, les abeilles butinent alors qu’elles devraient être au repos. J’ai des jonquilles et des primevères en fleurs. Les feuilles de mes iris et tulipes sont déjà hautes.
La nature est perturbée. Les plantes ont besoin de la dormance, ce phénomène où en hiver, faune et flore sont au repos.
Le sol s’épuise par cette nature qui ne se repose pas et par les pluies abondantes.La bonne nouvelle est que nos nappes phréatiques doivent être comblées. Que devons-nous faire?

Nous allons devoir réagir et adopter de nouvelles pratiques de jardinage. Personnellement, je respecte des principes de permaculture,qui sont à mes yeux, issus du bon sens. Il nous reste plus qu’à tester ce qui est le plus protecteur et respectueux de notre environnement tout en ayant de beaux potagers.
Il va falloir contrer ces lessivages en apportant de la matière au sol, les protéger plus par un paillage ou du brf plus importants. Pour les cultures, je me demande si le calendrier peut être avancé. J’attends fin janvier pour voir si des gelées ne pointeront pas.  Mes réserves d’eau se remplissent pour le printemps et l’été.
L’action principale est donc l’observation pour mieux réagir dans les années à venir.

Incoming search terms:

  • jardinage potager citadin

Des graines de courgettes pour l’année prochaine

Et vive nos graines, elles connaissent nos jardins, ne sont pas formatées, elles sont libres, vont nous livrer des surprises l’année prochaine… Et voici un échantillon de graines de courgettes.

Des graines de courgettes pour l'année prochaine

Des graines de courgettes pour l’année prochaine

Janvier au potager citadin : le calme

Eh oui, janvier c’est calme au potager. Les récoltes continuent, les stocks de légumes se vident, et l’impatience de s’y remettre est là. Les journées s’allongent mais il est toujours trop tôt pour se lancer dans les premiers semis. J’en profite pour faire mes plans de culture, mes associations, je relis mes remarques sur mes cultures précédentes pour optimiser mes récoltes et enrichir mon sol tout en le respectant, être attentive aux résultats, les analyser, comprendre ce qui peut être amélioré pour agir dans le bon sens.

je fais le bilan de mon stock de graines pour anticiper les achats avant de ne pas trouver.

Les poules se portent à ravir, 3 à 4 oeufs par jour pour 4 belles poulettes. Avec le froid, je ferme leur poulailler et aussi à cause des prédateurs.

Le froid, enfin, je ne vois presque plus de limaces, enfin, je n’y croyais plus avec le beau temps hivernal. La nature reprend ses droits. Winter is coming, il est là. Je fais attention aux bourrasques de vent, l’année dernière, la serre s’était envolée. Il ne manque que la neige pour un vrai hiver. Deuxième hiver sans neige…

Reste à attendre au chaud que le printemps arrive. À bientôt

 

 

 

Travaux et récoltes en octobre

Les pluies sont là, le froid commence à se faire sentir, l’ensoleillement est moins important, c’est l’automne.

Pourtant, au jardin, il y a du travail, récoltes, préparation de terrain pour la prochaine année, plantations…c’est une période agréable, puisqu’on doit également projeter le plan du jardin pour la prochaine année. Il faut aussi nettoyer

Permaculture et butte, octobre 2014

Permaculture et butte, octobre 2014

ses outils, ramasser les feuilles, trier les déchets…

Butte octobre 2014

Butte octobre 2014

La troisième butte :
Comme dit précédemment, j’ai décidé de faire une troisième butte toujours en suivant mon idée de la permaculture : rotation et association, les deux principaux items, et BRF. J’ai donc commencé ma tranchée dès les premières pluies. La terre était trop sèche en septembre pour creuser. Ma tranchée n’est pas finalisée car elles passe par une plantation de carottes et de poireaux. Dans quelques soupes, je pourrai de nouveau creuser.

Le BRF :
Je ne conçois pas d’acheter le BRF, un jardin doit être économique, bien pensé, s’autoalimenter le plus possible.J’ai malheureusement aucun arbre sur mon terrain, seulement une haie de thuyas et de lauriers. J’ai donc récupéré des coupes de noisetiers de mon voisin, je coupe également du forsitia et du seringat sur mon terrain. Je veux utiliser des éléments de mon jardin. J’envisage donc de mettre en place une haie coupe vents qui protégera mon jardin et constituera mon BRF.
Pour moi, la permaculture c’est le bon sens : utiliser ce qui nous entoure, recycler ce qui peut l’être.
Coté outils, je n’ai pas de broyeur, je fais tout au sécateur, de longues heures de coupe.
Le grand nettoyage automnal :
C’est la collecte des feuilles, des fougères qui vont me servir à pailler mes légumes d’hiver : carottes, poireaux, salades…
Je retire également du jardin les plantes malades, direction la déchèterie.
Je ramasse les tuteurs et les range pour l’année prochaine.
La collecte des graines :
Je mets en sachet des graines de salades, courgettes, nigelles, centaurée, oeillets d’Inde…haricots pour la prochaine année.

Le déplacement des fraisiers :
Je déplace les fraisiers d’une parcelle traditionnelle vers les cotés courts de mes buttes.

La surprise de l’année : les citrouilles
J’avais découvert cette année un plant de citrouille que je n’avais planté, une graine perdue. En réalité, ce fut deux pieds qui ont couru dans mon jardin, j’ai récolté 4 citrouilles. Du pur bonheur de laisser la nature faire, même si cela désorganise mes rangs.

Les nouvelles compagnes:
Précédemment, je vous avais indiqué que je cherchais un marché aux volailles. Mes recherches furent vaines sur internet. Mais, de rebond en rebond, j’ai trouvé une ferme à 15 minutes en voiture qui vend des poules pondeuses, du grain, de la paille…plus besoin d’aller en Normandie pour trouver. J’ai donc deux nouvelles poules, une fauve, petit gabarit et une belle blanche avec quelques plumes noires.

Un carton rouge pour les prix, parlons pouvoir d’achat :
Le prix est bon marché chez ce fermier, rien à voir avec ce que l’on peut voir chez certaines grandes enseignes, une poule pondeuse à 30 euros, c’est honteux et je ne parle pas du prix de la paille et du grain. En même temps, voir un concombre ou une salade en supermarché en pleine saison à 1,50 euro, c’est du même acabit. Je suis bien contente de ne plus acheter de légumes si ce n’est les agrumes. Je voudrai bien voir les marges commerciales…

Les fleurs:
Mes dahlias sont en fleur avec un bon mois de retard.

Les récoltes :
Le raisin a été abondant, consommer nature, en gelée, en pâte de fruits, en accompagnement dans la cuisson des viandes…il y a de nombreuses façons de l’apprécier. Il est très sucré et peu abimé malgré la météo aléatoire. Les oiseaux se servent sur les branches trop hautes.
Je ramasse quotidiennement frisée, mâche, radis noir, poirée, betterave, carotte, poireau… Au gré de mes envies. Un bonheur simple.
Pour les tomates, courgettes, cornichons et pâtissons, il s’agit des dernières récoltes.

Cuisine des fanes:
J’ai fait découvrir à ma famille la cuisine des fanes de betteraves, de poirée. C’est tout simple comme les épinards, soit les faire revenir au beurre ou en soupe. Cela va vite à faire, comme toute ma cuisine.

 

A bientôt

Incoming search terms:

  • brf et courgette

Le mois de Septembre au Potager Citadin

Septembre, la fin de l’été….ou presque

Le mois de septembre est plus beau que le mois d’août, les journées ensoleillées s’enchainent:-)
Le sol du jardin manque d’eau, un paradoxe quand on pense à toutes les averses de l’été. On arrose donc avec nos réserves. Les limaces sont nombreuses, elles dévorent tout : les courgettes, les tomates, les plants de salade… Le matin, je les ramasse et les donne à mes poulettes. En parlant de poulette, ma poulette cheftaine, la marron est morte. Il me reste deux poules. Il faut que je trouve un marché aux volailles en région parisienne…avis à la population, je n’ai rien trouvé sur internet, si vous en connaissez…
Les semis :
je plante des radis, des radis noirs et des épinards.

Le repiquage:
Je repique les chicorées.

Les tomates :
La pluie du mois d’août a dévasté les plants de tomates extérieurs, je retire donc les pieds malades pour que rien n’entre dans le sol. Heureusement que nous avons installé cette année la serre, cela me permet d’avoir une récolte continue depuis juillet.

Les récoltes :
Les haricots beurre, les haricots rames, les salades, les radis noirs, la poirée, les cornichons, les tomates sous serre, les citrouilles.

La vigne:
La vigne est très chargée et malgré le mauvais temps de l’été, il n’y a pas trop de grappes abimées. J’ai commencé les gelées:-)

Les buttes…
Je suis très satisfaite des buttes, les premiers comparatifs montrent que les résultats sont bien meilleurs que sur les parcelles traditionnelles. Sachant que je n’ai pas encore utilisé de brf, l’année prochaine devra être encore plus positive. J’attends la pluie pour établir ma 3ème butte, le sol est trop dur en ce moment, il est fissuré par le manque de pluie. Cela me permettra d’effectuer plus facilement mes rotations.
Le sol s’enrichit sur mes buttes, le travail est moins contraignant, je vais donc continuer sur cette voie. J’ai commencé à découper des branches de noisetier, de seringat au sécateur, n’ayant pas de broyeur.
Il faut également que je mette au point un système de bâchage sur les buttes pour faire durer les récoltes.

A bientôt pour la suite de mes aventures…