Archives par étiquette : Jardin

Encore un hiver doux, doit-on s’inquiéter pour nos jardins?

Cela fait 3 années que nous n’avons pas vu de neige en Ile de France. Les températures sont douces et nous n’avons toujours pas eu de gelées matinales. Les autres régions et les autres pays constatent des événements similaires .Il semble de plus en plus certain que ce type de dérèglement climatique va devenir notre norme. Mais quelles en seront les conséquences ?

En allant voir mon maraîcher, je m’étonnais de voir en décembre autant de légumes variés. Il avait même des fraises. Mon jardin commence à fleurir en plein mois de décembre. Je constate aussi que mes légumes d’hiver sont envahies de limaces comme aux beaux jours. Mes cultures sont en avance, le sol est lessivé par les pluies abondantes, les abeilles butinent alors qu’elles devraient être au repos. J’ai des jonquilles et des primevères en fleurs. Les feuilles de mes iris et tulipes sont déjà hautes.
La nature est perturbée. Les plantes ont besoin de la dormance, ce phénomène où en hiver, faune et flore sont au repos.
Le sol s’épuise par cette nature qui ne se repose pas et par les pluies abondantes.La bonne nouvelle est que nos nappes phréatiques doivent être comblées. Que devons-nous faire?

Nous allons devoir réagir et adopter de nouvelles pratiques de jardinage. Personnellement, je respecte des principes de permaculture,qui sont à mes yeux, issus du bon sens. Il nous reste plus qu’à tester ce qui est le plus protecteur et respectueux de notre environnement tout en ayant de beaux potagers.
Il va falloir contrer ces lessivages en apportant de la matière au sol, les protéger plus par un paillage ou du brf plus importants. Pour les cultures, je me demande si le calendrier peut être avancé. J’attends fin janvier pour voir si des gelées ne pointeront pas.  Mes réserves d’eau se remplissent pour le printemps et l’été.
L’action principale est donc l’observation pour mieux réagir dans les années à venir.

Incoming search terms:

  • jardinage potager citadin

Septembre au potager…et vive l’autonomie alimentaire

L’automne est là, les matinées sont froides et les après midis ensoleillés. Presque l’été indien s’il n’y avait pas ces grosses journées de pluie.

Au potager, la serre permet de récolter des tomates plus longtemps. Les écarts de température sont moindres, elle conserve plus longtemps la chaleur accumulée. Il reste encore à cueillir des choux, des courges.Les salades d’hiver sont déjà là, quel régal, cette touche d’amertume. Les citrouilles et potirons continuent leurs croissances.

Cette année, j’ai une abondance de pommes et de raisins. Quel plaisir gustatif! Les raisins sont plus petits que ceux du commerce mais ils ont tellement de goût 🙂 . Aucune poire cette année,encore des ravages de la carpocapse et mes arbres avaient peu de fruits.

Poireaux et carottes continuent de pousser, les carottes sont plus petites cette année, un effet de la sécheresse.

Je n’ai pas pu cette année être disponible au printemps, j’ai donc moins planté. J’espère pouvoir dégager plus de temps l’année prochaine, car récolter à même son jardin est avant tout un geste pour notre santé, on suit de bout en bout le processus naturel de la croissance de la plante, on connait la provenance, le savoir faire qui a été mis en oeuvre. Produire ses légumes amène l’autonomie alimentaire, un savoir faire qui tombe aux oubliettes, cela devient un acte de résistance écologique, une manière de reprendre la main sur un domaine de compétence qui nous échappe de plus en plus. Pourtant, cette compétence n’est pas difficile à acquérir, elle n’est faite que de bon sens et d’observation. Elle ne demande pas tant de temps que cela, et elle procure tant de plaisir…A bientôt

Des graines de courgettes pour l’année prochaine

Et vive nos graines, elles connaissent nos jardins, ne sont pas formatées, elles sont libres, vont nous livrer des surprises l’année prochaine… Et voici un échantillon de graines de courgettes.

Des graines de courgettes pour l'année prochaine

Des graines de courgettes pour l’année prochaine

Activité en avril au jardin

Le mois d’avril était très chaud, comme l’année dernière, le sol est déjà dur à travailler sur les parcelles traditionnelles contrairement aux parcelles de permaculture où la terre est légère.

  • la pyrale du buis : mauvaise surprise, le buis en 3 jours est devenu un arbuste desseché envahi d’oeufs, de larves et de chenilles qui l’ont dévoré. Il s’agit de la pyrale du buis, un dévastateur venu de Chine. Je suis allée dans une grande marque de jardinerie pour me trouver un produit bio pour ne pas dévaster la faune avec un insecticide. Je me retrouve avec plusieurs personnes et la vendeuse qui nous explique qu’elle a vendu la veille plus de 250 boites de ce produit. La région parisienne est envahie et ce produit qui ne tue que les chenilles doit être mis toutes les semaines pour tuer les nouvelles chenilles qui éclosent. Le traitement utilisé est à base de bacillus  thuringiensis qui est ingéré par les chenilles. Je secoue aussi l’arbre pour faire tomber un maximum de chenilles. Bref, j’ai l’impression que le buis n’a aucune chance face à ces dévoreuses.
Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

Buis dévasté par des chenilles, pyrale du buis, avril 2014

  • les récoltes : des poireaux et la poirée.
  • les travaux : les pommes de terre sont plantées. Après le test de l’année dernière, j’ai opté pour une plantation en surface, recouvert de cartons et de paille. Faute de temps, je n’ai pas encore planté les carottes, les poireaux et radis…
  • Les semis : les pieds de tomates sont très beaux. J’ai réalisé des semis de courgettes, de citrouilles, de poivrons, d’aubergines, de cornichons, de  concombres et de potirons.
  • les arbres fruitiers sont en fleurs, les fruits se forment, j’ai déjà tué des vers qui mangeaient les feuilles, les fourmis et les pucerons sont aussi à l’attaque.
  • les poulettes : l’une des poules avait une sorte de gale au pied qui avait gonflé et blanchi. Je l’ai isolé et lui ai appliqué pendant une bonne semaine un traitement à partir d’huiles qui a très bien fonctionné.

 

Que s’est-il passé ce mois de mars au potager?

Travaux en mars

Et c’est reparti, la saison commence, que de plaisir en perspective, d’attente, de surprise et de déception aussi.

Plantation :
La 3ème butte est inaugurée avec des plants de choux cabus et des salades. Au début de chaque butte, j’ai ajouté des pieds de fraisiers cirafine.

L’ail et l’oignon rouge sont sur la 1ère butte, les choux ne les appréciant pas du tout.
J’ai planté un rang de fèves et deux de petits pois. J’en ai également placé sur la 3ème butte.

Semis:
Les semis au chaud ont commencé : salades et tomates marmande.

Mars 2015, semis tomates marmande

Mars 2015, semis tomates marmande

Mars 2015, semis salade

Mars 2015, semis salade

Division :
J’ai divisé en automne mon pied de rhubarbe qui était envahi par les punaises. Le second pied repart

Serre :
La serre est désherbée et une bonne couche de fumier de poule a enrichi le sol. On y arrose le sol avec l’eau de pluie récupérée, la terre est très sèche déjà en mars.

Récoltes :
On ramasse les derniers poireaux, la mâche, cela fait de la place 🙂

Fleurs :
Magnifique le printemps, les fleurs sont là : primevères, perce-neige, jonquilles, jacinthes, bergénia, anémones..