Archives par étiquette : engrais verts

Les Travaux dans mon Jardin de ville en Juin

Après la grêle du weekend de Pentecôte, des travaux supplémentaires s’ajoutent.

Sol battu par la pluie et fissuré par le soleil, juin 2014

Sol battu par la pluie et fissuré par le soleil, juin 2014

Comme dit dans mon article sur les dégâts de la pluie et de la grêle, les feuilles ont été trouées par la grêle, les petits fruits sont tombés, la terre a été battue par l’eau, elle forme une croute qui avec l’effet de la chaleur va être difficile à casser. Les tomates et les pommes de terre ont le mildiou. Mon voisin a perdu tous ces pieds de tomates.
Bref, il y a du boulot pour remettre d’aplomb le jardin.

Le désherbage :
C’est une activité très prenante, car les mauvaises herbes se plaisent très bien dans le sol. Elles sont adaptées et sont même de très bons indicateurs pour révéler la nature du sol.
Il faut donc biner, sarcler, faire attention de ne pas arracher nos cultures en même temps. Eh oui, ça arrive, même en faisant attention d’arracher par exemple, la jeune pousse d’haricot recouverte de mauvaises herbes. Grrrrr.
Pour les mauvaises herbes, le travail est manuel, fatigant, mais au moins pendant ce temps là, on ne cogite pas, les choses sont simples.

Le repiquage :
Je continue à repiquer des salades et des choux, dès que j’ai de l’espace qui se libère par la cueillette.

J’ai aussi planté des haricots, des graines que j’avais conservé de l’année dernière. Et vive les semences libres. Comme je n’avais plus de place, j’ai planté 5 poquets au milieu des pommes de terre, j’ai fait une sorte de tipi avec les rames car je crois que ce sont des haricots rames de Venise. On verra bien:-)
L’état d’avancement des cultures :
Les tomates sous la serre sont hautes et les tomates sont bien formées. Je secoue légèrement les pieds pour la pollinisation. Voir article sur les tomates 🙂

Fève attaquée par les pucerons, juin 2014

Fève attaquée par les pucerons, juin 2014

Les fèves ont subi cette année une grosse attaque des pucerons. J’ai pulvérisé dessus du purin d’ortie. Bon, j’ai juste oublié de diluer, je m’en suis rendue compte après pulvérisation, grrr, j’ai donc arrosé par dessus pour essayer de limiter les dégâts. Donc, il n’y a plus de pucerons, quelques feuilles cramées par le purin, mais les fèves font de nouvelles feuilles, une seconde vie.
J’éclaircis les carottes et les poireaux.
Les haricots poussent enfin.

Fleur et légume formé de courgettes de Nice, juin 2014

Fleur et légume formé de courgettes de Nice, juin 2014

Les courgettes sont formées et les cornichons plantés fin mai sont sortis.
Je ramasse toujours des limaces le matin, destination le poulailler.

Comment trouver des orties pour faire du purin ?
J’ai été obligé d’acheter du purin en grains. J’ai demandé au vendeur sil vendait des graines d’ortie, il m’a évidemment répondu non, bon je me doutais de la réponse. En région parisienne, il n’y a pas trop de fossé avec des orties mais plutôt des trottoirs, mais je ne désespère pas, je vais bien en trouver avant qu’elles ne soient détruites par les herbicides. Est ce que cela existe un vendeur de graines d’ortie? Le comble quand je me rappelle toutes les piqures que j’ai eu môme.

Les engrais verts :
Je découpe la moutarde blanche sur les buttes que je dépose dessus, cela se décompose et en même temps, fait un paillage.
La phacélie est en fleur, les abeilles sont là.

Phacélie en fleur, juin 2014

Phacélie en fleur, juin 2014

Le mildiou:
On a retiré les feuilles et les tiges atteintes et on a pulvérisé de la bouillie bordelaise.
On recommencera la pulvérisation tous les 10 jours.

La récolte:
Fraises, framboises, groseilles, cassis pour les fruits.
Fèves,petits pois et salade pour les légumes.

Le petit plus du mois :
On a installé un récupérateur d’eau 🙂 à la maison.

Les Engrais Verts, la solution à de nombreux problèmes

Cela fait plusieurs années que j’utilise les engrais verts, mes deux préférés sont la phacélie et la moutarde blanche. Cette année, avec les débuts des buttes (permaculture), j’ai également semé dessus.

L’engrais vert est génial pour de nombreuses raisons :

  • Il a un pouvoir couvrant, ainsi moins de mauvaises herbes.
  • Il protège le sol de l’érosion et garde l’humidité, dans mon cas, c’est indispensable(voir l’article sur la nature du sol)
  • Il enrichit le sol en potassium, azote et phosphore pour les cultures suivantes.
  • La terre est plus facile à travailler là où étaient les engrais verts.
  • Ce sont des plantes mellifères.
  • Ce sont des plantes qui poussent rapidement.
  • C’est beau, eh oui, les fleurs de phacélie sont très jolies.
Moutarde blanche sur butte, mai 2014

Moutarde blanche sur butte, mai 2014

 

 

 

 

 

 

Premières fleurs de phacélie , mai 2014

Premières fleurs de phacélie , mai 2014

Une fois en fleurs, je les coupe et les enfouis en sol.
J’en sème régulièrement à la volée, quand l’hiver arrive, je les laisse sur le sol, elles couvrent le sol et parfois repartent au printemps (si l’hiver n’a pas été trop rude).
Mes engrais verts sont présents autour des buttes et sur les parcelles traditionnelles. Je constate qu’ils ont poussé plus rapidement sur les buttes.

la permaculture : Organisation ou la Désorganisation ?

Organisation des buttes en 2014 :

butte1Avril2014

Avril 2014

butte1Mai2014

Mai 2014

Elles font 1m20 de large sur 3 mètres. Elles sont entourées de tranchées, la terre de celles-ci ayant été déposée dessus. La terre est maintenue avec des planches de bois.La terre a été aplanie sur la butte.

 

Les engrais verts : Sur les côtés, j’ai semé sur la première planche (butte que j’appelle planche:-) de la phacélie, même si ce n’est pas la saison optimale au printemps. Sur la seconde, j’ai planté de la moutarde. Hors périmètre, car je n’avais plus de place, j’ai installé un pied de cousoude.

bouton de phacélie, mai

bouton de phacélie, mai 2014

J’ai ajouté ces semis pour aérer le sol et pour faire de l’engrais vert. Ces sont également des plantes mellifères, elles attirent les abeilles et autres butineurs.
Mon pied de cousoude a beaucoup de mal à démarrer, les limaces et escargots l’affectionnent de trop. C’est aussi une des raisons pour laquelle je n’ai pas mis la cousoude sur les planches. La seconde raison est que cette plante est un peu encombrante, enfin si elle démarre.

Je n’ai pas de BRF, j’ai ajouté mes petites tailles de pommiers, de poiriers et de la vigne. Ça fait pas beaucoup de petits rameaux.
Il faut que je trouve du BRF pour l’automne.
Je coupe de l’herbe, que je fais sécher au soleil et je la mets comme paillage. Je mets des petits cartons et de la paille pour mes pommes de terre.
J’ai coupé également les feuilles de mon pied de fougères qui a rejoint les buttes.

  • Le contenu de mes premières buttes : printemps 2014

Ma première planche :
oignons et ail
Betterave et poirée (c’est une première pour cette dernière)
Salade
Radis
Un pied de tomate
Des courgettes
Des épinards
Des carottes
Des poireaux
Ma seconde planche contient :
des choux qui ont du mal à démarrer , toujours les limaces … Mais c’est pareil sur mes parcelles en culture traditionnelle
3 pieds de tomates
Salade
Des navets
Des fèves
Des petits pois
Des pommes de terre
Des haricots
Des poireaux

J’utilise peu de graines sur les buttes. J’ai des pommes de terre qui poussent cette année partout sur mon terrain. Je laisse faire, mais sur les buttes c’est plus contraignant d’avoir une pomme de terre qui pousse sans respecter l’associativité des plantes.

Les buttes sont constituées d’une plus grande diversité de plantes. Les légumes sont à ce jour plus beaux sur les buttes.