Septembre au potager…et vive l’autonomie alimentaire

L’automne est là, les matinées sont froides et les après midis ensoleillés. Presque l’été indien s’il n’y avait pas ces grosses journées de pluie.

Au potager, la serre permet de récolter des tomates plus longtemps. Les écarts de température sont moindres, elle conserve plus longtemps la chaleur accumulée. Il reste encore à cueillir des choux, des courges.Les salades d’hiver sont déjà là, quel régal, cette touche d’amertume. Les citrouilles et potirons continuent leurs croissances.

Cette année, j’ai une abondance de pommes et de raisins. Quel plaisir gustatif! Les raisins sont plus petits que ceux du commerce mais ils ont tellement de goût 🙂 . Aucune poire cette année,encore des ravages de la carpocapse et mes arbres avaient peu de fruits.

Poireaux et carottes continuent de pousser, les carottes sont plus petites cette année, un effet de la sécheresse.

Je n’ai pas pu cette année être disponible au printemps, j’ai donc moins planté. J’espère pouvoir dégager plus de temps l’année prochaine, car récolter à même son jardin est avant tout un geste pour notre santé, on suit de bout en bout le processus naturel de la croissance de la plante, on connait la provenance, le savoir faire qui a été mis en oeuvre. Produire ses légumes amène l’autonomie alimentaire, un savoir faire qui tombe aux oubliettes, cela devient un acte de résistance écologique, une manière de reprendre la main sur un domaine de compétence qui nous échappe de plus en plus. Pourtant, cette compétence n’est pas difficile à acquérir, elle n’est faite que de bon sens et d’observation. Elle ne demande pas tant de temps que cela, et elle procure tant de plaisir…A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.