Archives mensuelles : octobre 2014

Travaux et récoltes en octobre

Les pluies sont là, le froid commence à se faire sentir, l’ensoleillement est moins important, c’est l’automne.

Pourtant, au jardin, il y a du travail, récoltes, préparation de terrain pour la prochaine année, plantations…c’est une période agréable, puisqu’on doit également projeter le plan du jardin pour la prochaine année. Il faut aussi nettoyer

Permaculture et butte, octobre 2014

Permaculture et butte, octobre 2014

ses outils, ramasser les feuilles, trier les déchets…

Butte octobre 2014

Butte octobre 2014

La troisième butte :
Comme dit précédemment, j’ai décidé de faire une troisième butte toujours en suivant mon idée de la permaculture : rotation et association, les deux principaux items, et BRF. J’ai donc commencé ma tranchée dès les premières pluies. La terre était trop sèche en septembre pour creuser. Ma tranchée n’est pas finalisée car elles passe par une plantation de carottes et de poireaux. Dans quelques soupes, je pourrai de nouveau creuser.

Le BRF :
Je ne conçois pas d’acheter le BRF, un jardin doit être économique, bien pensé, s’autoalimenter le plus possible.J’ai malheureusement aucun arbre sur mon terrain, seulement une haie de thuyas et de lauriers. J’ai donc récupéré des coupes de noisetiers de mon voisin, je coupe également du forsitia et du seringat sur mon terrain. Je veux utiliser des éléments de mon jardin. J’envisage donc de mettre en place une haie coupe vents qui protégera mon jardin et constituera mon BRF.
Pour moi, la permaculture c’est le bon sens : utiliser ce qui nous entoure, recycler ce qui peut l’être.
Coté outils, je n’ai pas de broyeur, je fais tout au sécateur, de longues heures de coupe.
Le grand nettoyage automnal :
C’est la collecte des feuilles, des fougères qui vont me servir à pailler mes légumes d’hiver : carottes, poireaux, salades…
Je retire également du jardin les plantes malades, direction la déchèterie.
Je ramasse les tuteurs et les range pour l’année prochaine.
La collecte des graines :
Je mets en sachet des graines de salades, courgettes, nigelles, centaurée, oeillets d’Inde…haricots pour la prochaine année.

Le déplacement des fraisiers :
Je déplace les fraisiers d’une parcelle traditionnelle vers les cotés courts de mes buttes.

La surprise de l’année : les citrouilles
J’avais découvert cette année un plant de citrouille que je n’avais planté, une graine perdue. En réalité, ce fut deux pieds qui ont couru dans mon jardin, j’ai récolté 4 citrouilles. Du pur bonheur de laisser la nature faire, même si cela désorganise mes rangs.

Les nouvelles compagnes:
Précédemment, je vous avais indiqué que je cherchais un marché aux volailles. Mes recherches furent vaines sur internet. Mais, de rebond en rebond, j’ai trouvé une ferme à 15 minutes en voiture qui vend des poules pondeuses, du grain, de la paille…plus besoin d’aller en Normandie pour trouver. J’ai donc deux nouvelles poules, une fauve, petit gabarit et une belle blanche avec quelques plumes noires.

Un carton rouge pour les prix, parlons pouvoir d’achat :
Le prix est bon marché chez ce fermier, rien à voir avec ce que l’on peut voir chez certaines grandes enseignes, une poule pondeuse à 30 euros, c’est honteux et je ne parle pas du prix de la paille et du grain. En même temps, voir un concombre ou une salade en supermarché en pleine saison à 1,50 euro, c’est du même acabit. Je suis bien contente de ne plus acheter de légumes si ce n’est les agrumes. Je voudrai bien voir les marges commerciales…

Les fleurs:
Mes dahlias sont en fleur avec un bon mois de retard.

Les récoltes :
Le raisin a été abondant, consommer nature, en gelée, en pâte de fruits, en accompagnement dans la cuisson des viandes…il y a de nombreuses façons de l’apprécier. Il est très sucré et peu abimé malgré la météo aléatoire. Les oiseaux se servent sur les branches trop hautes.
Je ramasse quotidiennement frisée, mâche, radis noir, poirée, betterave, carotte, poireau… Au gré de mes envies. Un bonheur simple.
Pour les tomates, courgettes, cornichons et pâtissons, il s’agit des dernières récoltes.

Cuisine des fanes:
J’ai fait découvrir à ma famille la cuisine des fanes de betteraves, de poirée. C’est tout simple comme les épinards, soit les faire revenir au beurre ou en soupe. Cela va vite à faire, comme toute ma cuisine.

 

A bientôt

Incoming search terms:

  • brf et courgette