Archives de catégorie : Les Poules

Les Poules dans un Potager Citadin

Ça faisait longtemps que je voulais des poules. Je ne pouvais pas me le permettre en appartement même si cela se fait, je trouve les conditions peu propices pour une poule.

Le rythme parisien( les fameux transports, où rien n’est prévisible….le boulot…) et le peu de place permettent -ils d’avoir ces animaux ? Oui, mais cela demande une organisation quotidienne et il faut prévoir lors des vacances la venue d’une personne pour s’en occuper. Je ne parle pas de contraintes car je ne le vis pas ainsi.

Au préalable, il faut la maisonnée : le poulailler. Soit vous êtes bricoleur et avez du temps, vous le construisez, internet grouille de plans. Soit vous l’achetez : il faut un bon budget même si ce ne sont que des planches et du grillage.

J’ai commencé avec deux poules. Personnellement, je n’achète pas mes poulettes en jardinerie. Je me dirige vers la Normandie que je connais assez bien et achète sur les marchés. Les poules sont beaucoup moins onéreuses.
J’ai eu jusqu’à 5 poules, mon poulailler peut aller jusqu’à 12, mais cela fait trop d’oeufs pour 4 personnes et je ne trouvais pas qu’elles aient assez d’espace. J’ai aujourd’hui 3 poules et c’est parfait : une petite noire, une grise énorme et une marron de taille moyenne.

L’entretien : Il faut prévoir de la paille et du grain que j’achète aussi à la campagne. Pour l’entretien, il faut nettoyer régulièrement, une fois par semaine, je mets le tout au compost. Je nettoie également au quotidien les pondoirs car elles dorment aussi dedans, malgré les perchoirs.

Elles ont besoin d’eau fraîche quotidiennement. J’ai acheté un réservoir à eau et à grains. Cela permet de pouvoir s’absenter 2 à 3 jours sans avoir recours à une tierce personne.

Mon poulailler est constitué de 2 pondoirs,2 perchoirs et d’une petite courette couverte et fermée. Elles sont donc enfermées pour 2 raisons :
Les prédateurs : je les laisse aller dans le jardin mais quand j’y suis, sinon les chats environnants les coursent( en même temps, j’en ai pas vu un seul en rattraper, mais elles ont de belles frayeurs). Le jardin est clos car mes poules volent bien 🙂 eh oui, je ne casse pas les ailes et elles ont leur bec intact. Je précise ce dernier point : certaines poules à l’achat ont le bec biseauté, coupé afin de ne pas attaquer les autres. De plus, je les surveille un peu car elles ont la fâcheuse tendance à gratter là où je plante, la terre vient d’être retournée et les vers de terre sont là à portée de bec. Elles adorent les limaces et les hannetons et ça c’est une bonne aide. Elles sont donc dans leur poulailler quand je ne suis pas là et également le soir car nous avons aussi en ville des rats et autres( j’ai vu un renard à côté de ma gare, bien joli d’ailleurs.)

Le froid : le soir, elles sont dans leur poulailler qui comporte une seconde porte, en haut d’un petit escalier. Cette seconde porte est fermée le soir en hiver, je l’ouvre avant de partir au travail le matin. Les poules ne sont pas frileuses mais quand les températures sont vraiment très basses, je les mets au chaud 🙂 La petite courette est bien pratique car elle est couverte. Cela leur permet d’avoir un espace abrité et de l’ombre en été.

Deux poules sur troisMes poulettes :
La petite noire : peureuse, elle est en bas de la hiérarchie, mais elle a des avantages : elle est vive et récupère les plus beaux morceaux. Elle pond de œufs moyens.

La grosse grise, serial killeuse avec la petite noire, un peu jalouse certainement de sa rapidité, elle distribue des coups de bec. Elle pond de gros œufs.

La marron, l’entre deux qui est la chef. Elle ne se laisse pas faire et domine son petit monde sans agressivité. Elle donne des coups de bec à la grise quand celle-ci attaque la petite noire. Elle pond des petits œufs.

La nourriture :
Comme dit précédemment, il faut de l’eau et du grain.
Mais l’avantage indéniable est qu’elles mangent de tout : les restes de table ne vont plus à la poubelle mais dans le ventre des poules. Donc en résumant moins de déchets.
Je donne aussi pas mal de déchets verts du jardin, les mauvaises herbes. Elles ne mangent pas tout mais elles farfouillent dedans, grattent, trouvent des insectes.
Pour le pain dur, je le fais tremper dans de l’eau froide ou chaude selon la saison, elles adorent.

L’engouement des proches :
Les enfants les ont nommé et les voisins participent en déposant des restes de salades, choux et autres. Il y a même des collègues de travail qui me donnent leur reste de pain de leur cantine chaque jour, du moins quand ils n’ont pas tout mangé 🙂
Et la question devient : bonjour, euh ça va tes poulettes ?hum hum, j’ai aussi des enfants 🙂
Ce qui arrive et que l’on ne savait pas…

  • une poule qui ne quitte plus le pondoir et fait cot cot cot en continu. (Eh ouais, elle fait cot cot en France ). Elle couve. Elle ne s’alimente plus sauf si on la pousse du pondoir mais elle y retourne 5 minutes après. Elle monte en température. J’ai construit une petite cage, j’ai enfermé la poule à l’extérieur du poulailler une nuit avec eau et grains. Le matin suivant c’est fini, température normale et moins de cot cot. Elle ne pond pas immédiatement après, il faut attendre quelques jours.
  • Il y a une hiérarchie chez les poules qui se manifestent par des petits coups de bec lors de la distribution de nourriture et de course poursuite.
  • La poule chante quand elle a pondu, après l’effort, la chansonnette. La raison réelle n’est pas de participer à une émission télé, mais de prévenir le coq qu’elle est de nouveau féconde. Pratique pour nous, c’est l’heure du ramassage des œufs tout chauds.
  • Un œuf avec une coquille molle : c’est arrivé la première année : j’ai cassé à coup de marteau des huîtres pour obtenir des morceaux très fins, le les ai mélangé ensuite au grain.
  • Et paf, les poules ont mangé les œufs avec les coquilles molles … Pas facile à voir en semaine avec le travail car on ne retrouve pas de traces et les poules, ça ne pond pas tous les jours surtout en hiver. J’ai acheté des œufs en plastique. Après quelques coups de bec sur le plastique, c’était fini, elles ont arrêté d’essayer.
  • Les poules mangent tout sauf les gros escargots …j’avais un élevage clandestin dans mon poulailler au plafond de la courette.

Et les œufs…
Quotidiennement en été, moins l’hiver. Et le rythme diminue avec l’âge …

La poule a t-elle vraiment deux neurones?
bon ok, des fois, elles se comportent de manière inattendue. Mais elles sont très drôles face à des objets ou des bruits nouveaux. Elles sont peureuses face à l’inconnu.
Mais, elles savent quand le soleil va se coucher, tous les soirs, elles rentrent d’elles-mêmes une demi heure avant. Et cela, sans être connectées à un site de météo.
Elles reconnaissent les plantes comestibles.
Donc, elles ont assez de neurones pour leur vie de poule…

Que fait-on du surplus d’oeufs ?

  • d’abord on cuisine, gâteaux, brioches,….
  • On en offre à ces proches, hihihi, ça peut surprendre et donner des envies d’avoir son propre poulailler.